Forum de la Fédération du Phalanstère Index du Forum
Forum de la Fédération du Phalanstère

 
Forum de la Fédération du Phalanstère Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

« A ceux qui ont fait du communisme une insulte »

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Fédération du Phalanstère Index du Forum -> Partie publique -> Débats et discussions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sidrius
Membre de la Colonne de Fer - Membre de la Section Draco

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2010
Messages: 1 933

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 23:05 (2012)    Sujet du message: « A ceux qui ont fait du communisme une insulte » Répondre en citant

http://www.alsacelibertaire.net/?p=6224

 
Citation:

En ces temps d’offensive contre nos vies la détermination et la volonté de ne plus se laisser faire sont de plus en plus fortes, et toujours plus de gens n’ont plus rien à perdre face à l’aggravation de leurs existences. Les émeutes du 12 février dernier à Athènes ont mis un peu plus à nu le caractère farouche de ceux qui ont décidé que c’est en trop et qu’ils ne veulent plus de ce système. En attaquant ce qui nous en dépossède tous de par le monde, ces enragés ont clairement montré que la révolte n’a pas de frontières : attaques contre les flics, incendies de banques, violation de la propriété privée par le pillage, etc. L’essence profondément révolutionnaire de ces actes n’est pas à prouver : la fracture entre ceux qui défendent ce monde et ceux qui l’attaquent se dessine toujours plus clairement.
Et voilà qu’ici et aujourd’hui, des messieurs viennent faire un meeting-débat autour de la « solidarité avec le peuple grec », avec Giorgos Toussas, eurodéputé du Parti Communiste Grec (KKE), qui est aussi le dirigeant national du PAME. Et ça nous fait mal de voir des mecs comme ça venir nous parler de « solidarité » avec une lutte contre laquelle lui et ses potes du Parti Communiste Grec font toutes les saloperies. Vous voulez des exemples ? En voilà :
Le 20 octobre 2011 le KKE par le biais des nervis de son syndicat le PAME révèle sa sale face. Rappel des faits : ce jour-là se déroulait la manifestation de la deuxième journée de grève générale et lorsqu’elle arrive devant le Parlement, les gros bras du syndicat forment une ligne clairement offensive, armés de manches de pioches, de casques et de barres de fer devant celles des flics. Ces derniers trop content de les voir faire le sale boulot répressif. Le but clairement avoué de cette démonstration de force est de défendre le Parlement, empêcher les manifestants d’y pénétrer et d’en faire ce que mérite chacun de ces symboles du pouvoir : le cramer. Des affrontements violents éclatent alors entre ces défenseurs de l’ordre bourgeois et les enragés qui n’acceptent pas que ces nouveaux gardes rouges fassent un boulot de flic.
Mais ces ordures n’en sont pas à leur coup d’essai : le drapeau rouge qu’ils agitent si fièrement au bout de leur manches de pioche est celui trempé dans le sang de milliers de prolétaires assassinés. Pendant la guerre civile (1945-1949), quasiment tous les anarchistes et trotskistes seront liquidés, dans les purges du Parti, les montagnes et les prisons. S’être opposé à la ligne du Parti 15 ans auparavant se soldera par une exécution de la main des tueurs de l’OPLA (Organisation de Protection de la Lutte Populaire). Cette police politique agira aussi dans les taules et jouera le rôle de supplétifs des matons, mettant tricards et attaquant violemment tous ceux contre eux.
Plus récemment, le 15 novembre 1995 des affrontements entre des jeunes enragés et les gros bras du KKE et du PASOK éclatent lors de l’occupation de l’École Polytechnique, ces derniers se proclamant les proprios de l’endroit : ils se font violemment foutre dehors à coup de latte. Le 17 novembre 1998, les flics anti-émeutes (MAT), conjointement avec les nervis du KNE (jeunesse du KKE), attaquent le bloc anarchiste et arrêtent 160 personnes. Lors des émeutes de décembre 2008 ces mêmes ordures feront tout pour calmer la révolte et faire en sorte quelle rentrent dans les clous : c’est-à-dire dans une contestation calme et pacifique ! Ils annulent les manifs prévues depuis des semaines pour le 09 décembre effrayés par la perspective de l’émeute généralisée, tentent de bloquer des assemblés à Athènes, dénoncent les « casseurs » et vomissent sur une révolte qu’il ne peuvent ni récupérer ni utiliser pour leur propre pouvoir politique.
Assoiffé de contrôle et de pouvoir le KKE cache bien son jeu mais son caractère contre-révolutionnaire n’en reste pas moins très clair. En tentant de briser la détermination de prolétaires enragés, qu’ils soient anarchistes, communistes ou simplement là avec leurs tripes, ce Parti a clairement marqué le coup et le pourquoi de son existence, aujourd’hui comme il y a plus de 60 ans. S’il se revendique aux côtés de la classe ouvrière en lutte, comme avec les aciéries grecques, dans les faits il participe clairement au maintient de ce monde pourri. À travers ces exemples historiques, ces stalinistes ont clairement montré de quel côté ils se placent : celui de l’État, du Pouvoir et du Capital. Parce ce qu’ils ne veulent pas, c’est que toute lutte échappe à leur contrôle et qu’elle commence à s’auto-organiser, une révolte dans les clous et pour leur prestige, voilà ce qu’ils veulent. Ce pourquoi le KKE ne luttera jamais c’est la destruction de ce système, mais bien pour son contrôle par son parti de l’ordre. Entre ceux qui défendent ce monde et ceux qui l’attaquent notre choix est fait !
ALORS À CEUX QUI RÊVENT DE PRENDRE LE POUVOIR ET DE NOUS ASSERVIR À LEUR TOUR NOUS N’AVONS QU’UNE RÉPONSE : VOUS NOUS TROUVEREZ SUR VOTRE CHEMIN !
Des prolétaires qui se souviennent.



______________________
Ah, nom de dieu, faut en finir ! Assez longtemps geindre et souffrir ! Pas de guerre à moitié ! Plus de lâche pitié ! Mort à la bourgeoisie, Vive le son, vive le son, Mort à la bourgeoisie, Vive le son D’l’explosion !

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 14 Mar - 23:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sidrius
Membre de la Colonne de Fer - Membre de la Section Draco

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2010
Messages: 1 933

MessagePosté le: Jeu 15 Mar - 11:32 (2012)    Sujet du message: « A ceux qui ont fait du communisme une insulte » Répondre en citant

http://juralib.noblogs.org/2012/03/15/strasbourg-action-de-solidarite-avec-…




 
Citation:
Communiqué de revendication
Nous revendiquons l’action de sommation le soir du mercredi 14 mars à Strasbourg, alors que les responsables locaux du PCF et des Jeunesses Communistes françaises ont invité l’Eurodéputé du KKE et le responsable national du PAME, syndicat stalinien grec, pour un prétendu meeting de solidarité internationale avec le peuple grec.

Parce que nous considérons la venue du KKE à Strasbourg et de son motif officiel comme une insulte à la lutte sociale et offensive du peuple grec contre la Troïka, l’État et le Capitalisme. Parce que ici comme partout, nous luttons contre tous les autoritarismes ainsi que tous les outils de contrôle et de répression. Parce que ici comme partout, nous considérons les staliniens comme ennemis à mort dans la guerre de classes.
Parce que nous considérons la répression stalinienne par le parti communiste grec KKE contre la foule insurgée tentant de prendre d’assaut le Parlement à Athènes le jour de grève générale du 20 octobre 2011 comme la suite logique des positions historiques collaboratrices et répressives de la force stalinienne en tant que telle.
Parce que nous considérons cette répression stalinienne du 20 octobre comme nouvelle déclaration de guerre ouverte au mouvement social, à sa force insurrectionnelle et sa portée révolutionnaire.
Parce que nous considérons, aujourd’hui comme par le passé, l’ennemi stalinien comme premier appui-clé de l’État lors de troubles insurrectionnels, de mouvements sociaux et populaires.
Parce que nous affirmons notre solidarité active et totale avec les combattants anarchistes et révolutionnaires de Grèce en cette période de haute intensité de la guerre de classes, ainsi que notre solidarité active et totale avec tous les insurgés du peuple grec, en grève, en occupation, en expropriation, en rapport de force direct contre l’État et le Capital.

Nous revendiquons avoir tagué à plusieurs endroits la façade du bâtiment qui accueillait l’ennemi KKE peu après le début du meeting, et déversé plusieurs dizaines de tracts à l’entrée du même bâtiment, provoquant par la suite la peur des JC et l’accélération de la fin des débats. Ceci se veut comme une sommation à l’encontre de tous les staliniens de Strasbourg et une action de solidarité avec les combattants anarchistes grecs persécutés par le KKE, et le mouvement social révolutionnaire sévèrement encadré et réprimé par le PAME.
NI OUBLI, NI PARDON
SOLIDARITÉ INTERNATIONALE AVEC LES COMBATTANTS DE GRÈCE POUR LA RÉVOLUTION SOCIALE ET CONTRE TOUS SES ENNEMIS

Groupe Kronstadt.



______________________
Ah, nom de dieu, faut en finir ! Assez longtemps geindre et souffrir ! Pas de guerre à moitié ! Plus de lâche pitié ! Mort à la bourgeoisie, Vive le son, vive le son, Mort à la bourgeoisie, Vive le son D’l’explosion !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:34 (2018)    Sujet du message: « A ceux qui ont fait du communisme une insulte »

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum de la Fédération du Phalanstère Index du Forum -> Partie publique -> Débats et discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator réalisé par Maëlstrom et complètement modifié par Titi et Daisuki